Indonésie : l’agroalimentaire en cause dans la déforestation illégale

Les rouages du processus de production des biens alimentaires sont obscurs et manquent cruellement de transparence. Heureusement, l’accès à des images satellites nous permet aujourd’hui d’y voir un peu plus clair. Cela nous a permis de faire le lien entre grandes marques de l’agroalimentaires et déforestation illégale en Indonésie.

indonesie tourbiere

Petit rappel des faits

L’huile végétale la plus produite et utilisée aujourd’hui est l’huile de palme. Sa production est peu coûteuse et elle peut être utilisée pour une multitude d’usages. On connaît principalement sa présence dans l’alimentation (les pizzas surgelées pour les soirs de flemme, les biscuits pour les petits creux, la pâte à tartiner pour tout le temps,…) et dans les produits de beauté (crèmes et savons, maquillage).

Cependant l’huile de palme est aussi présente dans beaucoup d’autres usages du quotidien : 45 % des 7,1 millions de tonnes d’huile de palme produite est utilisée dans les biocarburants et 16 % dans la production d’électricité et de chauffage.

Selon une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), chaque Français a consommé en 2013 environ 2,8 grammes d’huile de palme par jour via son alimentation et 3,3 grammes par jour pour les jeunes de 3 à 14 ans. Si cette consommation par personne d’huile de palme ne semble pas poser pas de problème sur la santé elle est par contre extrêmement nocive pour l’environnement et pour les populations locales des zones de cultures.

Photographie prise lors d’un travail d’investigation réalisé par l’ONG Rainforest Action Network montrant une opération de déforestation illégale pour la plantation de palmier à huile à l’Ouest de Kalimantan en Indonésie © David Gilbert (RAN)

Les plantations de palmiers à huile sont principalement situées dans des zones humides et chaudes qui favorisent une production rapide. Pour réaliser cette production intensive, des zones immenses de forêts tropicales sont défrichées et brûlées . Les populations locales finissent par être expulsés de ces zones, tout comme des espèces protégées emblématiques, tel que l’orang-outang ou le tigre de Sumatra.

La déforestation en Indonésie

On vous parlait déjà ici ou de la déforestation particulièrement forte en Indonésie où les forêts tropicales sont détruites pour produire de l’huile de palme bon marché. En plus de détruire ces arbres, les industriels utilisent la méthode du brûlis afin de fertiliser rapidement les terres, ce qui libère une quantité colossale de CO2 et expose des milliers de personnes aux fumées toxiques produites par ces incendies.

« L’Indonésie, premier producteur d’huile de palme de la planète, a ainsi émis plus de gaz à effet de serre que les États-Unis d’Amérique au cours de l’année 2015. Les émissions de CO2 et de méthane rendent les biocarburants à base d’huile de palme trois fois plus nocif pour le climat que les carburants à base de pétrole.”
– association Sauvons la Forêt

Rendez-vous sur Sauvons la Forêt pour

en savoir plus sur l’huile de palme

Le lien avec les grandes marques de l’agroalimentaire

Des grandes marques de l’agroalimentaire ont été accusées par une récente étude de l’ONG Rainforest Action Network (RAN) de participer fortement à la déforestation illégale en Indonésie. La RAN a effectué une analyse des images satellites et des images de drones qui a montré la disparition de 332 hectares de forêts sur l’île de Sumatra.

En rouge, les zones déforestées sur l’île de Sumatra entre juin 2016 et avril 2017 © Rainforest Action Network

Gemma Tillack, directrice de la campagne agroalimentaire pour RAN résume bien le problème :

« Si nous pouvons tracer ces entreprises avec nos ressources limitées, je pense que les multinationales qui pèsent plusieurs milliards de dollars peuvent aussi bien le faire », elle ajoute que « Ces marques ont promis publiquement que l’huile de palme qu’ils achètent et vendent ne contribue pas à la déforestation. Elles ont tendance à se cacher derrière la complexité de leur chaîne d’approvisionnement, mais c’est une question de priorités. Quoi de plus important pour eux, les bénéfices ou la planète? « 
– Gemma Tillack

En plus, certaines marques dénoncées ici affirment pourtant leur empreinte durable sur leur utilisation de l’huile de palme et communiquent fortement sur leur bonnes pratiques. L’hypocrisie est donc à son comble et on voit bien à quelle point les pratiques de production et d’approvisionnement sont toujours autant opaques malgré les scandales et les polémiques.

L’huile de palme : la déforestation au quotidien

L’association Sauvons la forêt vous propose de lire un résumé de la situation et de signer une pétition.

L’association Sauvons la forêt vous propose de lire un résumé de la situation et de signer une pétition iciPour rester toujours informé des actualités sur la déforestation, abonnez vous à notre newsletter ou suivez nous sur notre page Facebook !

Découvrez des projets de reforestation et d’agroforesterie en Indonésie

Dîtes nous ce que vous en pensez !

1 0
Written by
Co-fondatrice de l'association all4trees.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.