Préserver la santé des forêts pour préserver la santé de l’Homme

Quelle relation existe entre l'état des forêts tropicales et la santé de l'Homme ? Une récente étude internationale révèle que la déforestation favorise l'émergence de nouvelles maladies.

sante foret chauve souris
Crédit photo : Mauritian Tomb Bat (Taphozous mauritianus), Ankarafantsika, Madagascar © Frank Vassen

Un lien fort entre déforestation et nouvelles maladies infectieuses

La déforestation provoque d’importantes conséquences sur la préservation de la biodiversité, les changements climatiques, la sécurité alimentaire… Mais saviez-vous que la déforestation participe à l’émergence de nouvelles maladies menaçant la santé humaine ?

Une récente étude menée par des chercheurs de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et de l’Université de Bournemouth, démontre un lien entre la déforestation et l’émergence de nouvelles maladies infectieuses.

La corrélation entre les activités humaines et l’émergence de nouvelles maladies tropicales avait déjà été démontrée par le passé. Par contre les chercheurs n’avait pas encore pu démontrer les liens et les processus de cette corrélation. Aujourd’hui, grâce à cette étude, ils démontrent que la déforestation bouleverse la chaine alimentaire et perturbe l’équilibre de ces écosystèmes. Ces déséquilibres créent des lieux d’infections. Le contact avec les populations humaines augmentent ainsi la propagation de ces nouveaux virus.

Les changements environnementaux augmentent l’apparition de nouvelles maladies infectieuses. 200 nouvelles maladies infectieuses transmises par des virus, comme Zika, Ebola ou le VIH sont recensées. L’intensification des dégradations de l’environnement et de la population locale dans les zones tropicales, vont augmenter les risques dans un futur proche.

Ebola, fruit de la déforestation en Afrique de l’Ouest

L’un des auteurs de cette étude, Jean-François Guégan chercheur à l’IRD, faisait déjà le lien entre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest et la déforestation que subit la région.

Le virus d’Ebola a été propagée par des chauves-souris, vecteur principal de l’épidémie. Les chauves-souris ont vu leurs habitats naturels perturbés à cause de la déforestation. Ne trouvant plus de fruits pour se nourrir, certaines chauves-souris vecteur du virus Ebola ont quitté leurs habitats naturels pour s’alimenter des fruits à proximité des villages. L’augmentation des contacts avec les populations humaines ont ainsi provoqués l’épidémie d’Ebola.

IMG_1219-135

La déforestation, une question de santé publique

Comme le démontrent ces études, la déforestation accroît la propagation de maladies infectieuses. Ironie, lorsque l’on sait que la plupart des médicaments sont issus de la forêt. Les antibiotiques et d’autres composés biologiquement actifs utilisés dans les préparations médicales sont produits par de nombreuses plantes et animaux vivant en forêt.

Il est donc important de lutter contre la déforestation. C’est une question de santé publique, car les populations vivant dans en région inter-tropicales n’ont pas accès à des soins de qualité et sont très vulnérables face aux maladies infectieuses.

Dîtes nous ce que vous en pensez !

3 0
Written by
Co-fondateur de l'association all4trees et ingénieur forestier, je vous partage ma passion pour les projets de reforestation et agroforesterie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.