Brésil : la route transamazonienne menace de déforestation

Afin de participer au développement économique du Brésil, le président Jaïr Bolsonaro, veut reconstruire la route transamazonienne qui relie Port Velho à Manaus dans l'État d'Amazonas, d'ici 2021. Une catastrophe écologique annoncée ! Et pourtant, un équilibre reste à trouver entre développement et préservation de la forêt.

deforestation transamazonienne
Déforestation en Amazonie, vu depuis un satellite. Les routes tracées dans la forêt suivent un motif caractéristique similaire à des arêtes de poisson © NASA

La route transamazonienne

Longue de 4.223 km, la route transamazonienne (BR-230) relie le Pérou à l’Atlantique en traversant d’est en ouest, les régions reculées du Brésil, parallèlement au fleuve Amazone. Projetée dans les années 70, l’objectif de cette route est de favoriser le développement et diminuer l’isolement des régions à l’ouest du Brésil, en plein coeur de la forêt amazonienne.

Route transamazonienne

Route BR – 230 – Transamazonienne © Ministère des transports (Brésil)

Finalement seule une partie de la route est asphaltée. Une grande partie de la route transamazonienne, notamment au coeur de la forêt amazonienne, est en terra battue, générant ainsi des difficultés de circulation. C’est pourquoi le président brésilien, Jaïr Bolsonaro a décidé de reconstruire la route transamazonienne qui relie Port Velho à Manaus dans l’État d’Amazonas, d’ici 2021, afin de participer au développement économique du Brésil.

Des risques de déforestation accentués

Relativement préservée, la forêt tropicale de l’État d’Amazonas risque de subir les affres de la déforestation, permettant la construction de routes secondaires au coeur de l’Amazonie. Selon les scientifiques le rythme des déboisements pourrait quintupler d’ici 2030. Plus de 151.000 km2 de forêt sont menacées de disparition, soit près du double de la surface de la Guyane…

À l’échelle mondiale, la construction d’infrastructures (routes, barrages…) représente 10 % de la déforestation (FAO,2016). Cependant dans le cas des routes, elles entraînent également l’accès aux forêts préservées, et s’accompagnent parfois d’exploitations illégales de bois et souvent de déforestation pour mettre en place de l’agriculture. Le Brésil étant déjà l’un des pays les plus touché par la déforestation, la réhabilitation de cette route pourrait s’accompagner de l’établissement de nouvelles zones de productions de soja et d’élevage bovin.

Développement et préservation des forêts

Cependant les habitants attendent avec impatience la construction de cette route pour profiter du « boom agricole » attendue dans cette région. Un équilibre difficile à maintenir entre développement économique et préservation de la forêt. C’est pourquoi il est important de favoriser des modèles de développement qui permettent de concilier préservation des forêts et développement socio-économique.

« Plutôt que de s’y opposer frontalement, les environnementalistes tentent de rendre le projet le plus « écologique » possible. »

Dîtes nous ce que vous en pensez !

1 0
Written by
Co-fondateur de la communauté all4trees et ingénieur forestier, je vous partage ma passion pour les projets de reforestation et agroforesterie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.